Histoire

alain-marchand.com
  1. Puce Depuis bientôt trois décennies, Alain Marchand régate, du dériveur au Maxi yacht.


    Maître voilier dès son plus jeune âge, Alain Marchand a découvert la régate assez tard. C’est vers l’âge de 16 ans qu’il commence à régater plusieurs saisons en Laser.


Passionné, il rêve de devenir architecte naval, mais à cette époque, au début des années 80, cette formation était plutôt axée marine marchande et il décide de devenir maître voilier en débutant sa carrière à la voilerie Gautier à Morges, tout en suivant des cours d’architecture et de construction navale.


Il arrive à une période clé de l’évolution du métier et c’est dans cette entreprise qu’il réalise les premières voiles dessinées par ordinateur et tracées automatiquement sur un plotter géant, une révolution pour les voileries en l’année 1988.


Jeune employé de la voilerie, on lui prête volontiers des bateaux qui feront les beaux jours des régates ABC (jauge ancêtre de la SRS). Alain découvre le Haut Lac sur l’Améthyste «Méphisto» de J-J Eternod, puis sur le proto «Omble» de M M. Decosterd et l’océan sur «UBS-Switzerland» lors d’une traversée de l’Atlantique en 1985, mais aussi à l’occasion de trois participations comme co-barreur au Tour de France à la voile, en Sélection.


En 1988, avec Luc Dubois, ils deviennent Vice champions suisses de Surprise devant 80 participants. De nombreuses têtes connues passeront dans cette série, Domique Wavre, Christian Wahl, Jean-Marc Monnard, Kito De Pavant, etc...


Multiple Champion international, il devra attendre 2007 pour décrocher enfin le titre de Champion suisse de Surprise ! Et pourtant, il lui faudra à peine dix ans de régate pour décrocher en 1992 aux Bahamas, le titre de Champion du Monde de 5.5JI à bord de «Chlika-Chlika». 


Maître voilier reconnu au sein de la voilerie Gautier, devenu associé en 1991, il dessinera plus de 3000 voiles, dont celles des multicoques du lac, comme les formule 40, «Triga», «Le Matin» ou «Happycalopse», des fameux prototypes lémaniques ou de voiliers de séries, remportant de nombreux titres au niveau international.

Alain Marchand

Suisse-Français

Navigateur

barreur, équipier, régleur, performer, entraîneur extérieur

Maître voilier   

designer & consultant pour les voileries, Northsails, Europsails, Incidences, Gautier

Etudes   

architecture navale, voilerie, informatique

Occupation

Navigation, conception de plan de pont, gréement, voiles & voilier

    Il décide finalement après 15 ans de monter la voilerie Incidences Suisse, de 1998 à 2002. En parallèle, de retour des 100 milles du lac de Garde, il propose à Olivier Luthi du chantier Luthi de développer le premier monocoque du lac avec un mât aile, plus connu sous le nom de Luthi 870.


Il rejoint par la suite pendant trois ans, la voilerie Europ’Sails. Aujourd’hui, Alain collabore entre autres avec Northsails et s’occupe de mandats de dessin de certaines projets pour le compte de grandes voileries, mais il a aussi et surtout décidé de privilégier avant tout la régate.


Depuis 2004, ce sont des saisons exceptionnelles qui s’enchaînent, à l’image du circuit de Décision 35 en tant que régleur-performeur et maître voilier, remportant devant Alinghi, le Challenge Ferrier Lullin 05 et le Challenge Julius Baer 06 sur «Okalys» avec Loïck Peyron.


C’est à la barre d’un catamaran M2, mais aussi en Surprise (avec 3 titres de champion de France), en Esse 850 (victoire sur le circuit européen 2009), en 5.5IC ou en Laser qu’il remportera de nombreux championnats.

Avec les frères Monnin, il navigue en match race sur le plan international et évolue dans les 15 premiers sur le circuit mondial en remportant des grades 2 et 3 et en se payant même le luxe de sortir James Spithill lors du World Mach Race Tour aux Bermudes.


Cela ne l’empêche pas au coup par coup, de se retrouver sur d’autres bateaux, notamment sur le nouveau proto (Luthi 38) « Canopus » pour le fameux bol d’Or.


    Mais aussi de retrouver un vieux rêve, l’architecture navale, avec en préparation un nouveau 5.5 IC, et un séjour dans un cabinet de renommée mondiale.


    Connu pour sa sympathie, même sur l’eau, Alain Marchand n’est pas avare de conseils et son enthousiasme mène souvent ses équipages sur la plus haute marche du podium.


*source Nautisme Romand

N 263